Comment suis-je devenue hypnothérapeute?


« Les idées ne sont pas faites pour être pensées, mais pour être vécues » -Malraux

Je m’appelle Delphine, j’ai 45 ans. En 2019, je m’inscris à une formation d’hypnothérapeute dans une école de référence située à Paris, l’IFHE. Par chance, les cours sont dispensés aussi à Lyon, où je viens de m’installer, je m’inscris ! Entretemps, j’apprends que j’ai une maladie et un long protocole de soins assorti d’une lourde opération. Mon inscription est faite, je suis au lendemain d’une intervention lourde…début d’une nouvelle vie dans 4 jours !

Nouvelle élève

Je rencontre une personne qui deviendra mon allié sans faille et me propose un programme complet pour me remettre sur pied. Je bénis le destin en silence avec une immense joie, en me disant que finalement je pourrai suivre ma formation. Le premier jour sur ma chaise de cours, entourée d’élèves et d’intervenants je suis ko mais je tiens bon. Je prends discrètement mes anti-douleurs pendant le cours munie de ma bouteille d’eau, sans attendre l’interclasse. La journée se déroule, je m’imprègne de la philosophie, de l’Hypnose, de Milton Erickson, le cours est dispensé avec humour, je me sens à ma place; le soir je rentre fatiguée mais radieuse. Mon mari me conseille le repos et de reporter la formation, ça attendra, la santé d’abord. Hors de question de laisser passer cette chance d’y retourner le lendemain, car je me sens tellement raccord avec les préceptes de l’Hypnose que j’en bénéficie directement lors des exercices pratiques.

Ma Kiné, une bien « fée » trice…sur ma route !

Les jours passent, j’enchaîne en continu, sans pause ni interruption. J’intercale ma nouvelle kiné, encore une belle personne lumineuse mise sur mon chemin qui arrange mes rdv en fin de journée. Enorme travail à faire ensemble sur mon corps. La formation se termine, je me sens au top, j’ai réglé douleur, moral, cicatrisation par l’exercice de l’hypnose. Au lieu de prendre des sujets factices pour s’entraîner, je mettais mon cas en pratique en situation d’observation et de résolution. Je m’aperçois vite que l’hypnose, alors que je débute, agit de manière rapide et incroyable sur moi, mon visage et mes traits sont détendus, mon corps se rétablit et j’ai le mental au top du top. Tout cela concourt à ma guérison express. Je m’aperçois aussi que je pratique avec facilité et qu’au bout de 3 jours je parviens à faire un catalepsie du bras, une détente profonde et même une anesthésie- analgésie, prévue au programme de la formation suivante en Praticien 1. L’élève avec qui je travaille ne sent plus sa main tellement j’y ai mis de l’intention alors que ça devait être une simple lévitation.

De l’élève à la thérapeute

Je raconte mes exploits le soir et je commence à m’entraîner sur mes proches. Même résultat, ma fille, mon mari ébahis. Je retire un eczéma pendant la pause-déjeuner à mon mari venu me rejoindre. J’applique ce que j’ai appris le matin, encore frais dans mon esprit, au sujet des allergies*, à manier avec précaution, que j’effectue en faisant bien attention. Je parle du sujet passionnément et me lance dans une séance improvisée avec l’inspiration du moment. J’oublie cet épisode et quelques jours plus tard, mon mari de lui-même me dit « au fait, mon eczéma a disparu, la plaque rouge aussi, la peau s’est reconstituée et cela ne me démange plus! » Là je prends conscience que je suis à ma place, au bon endroit, au bon moment et je m’abreuve de toutes les lectures listées par les formateurs. Je commande les livres, je lis tout ce qui me passe sous la main sur le sujet.

L’éxutoire

L’école propose le module suivant, mais cela implique 15 jours supplémentaires denses. Malgré l’ampleur du travail, je m’inscris et je poursuis. Le jour de l’examen arrive, théorie, pratique, je m’en sors haut la main. Pause d’1 mois, vacances d’été, je commence la chimio à la rentrée. Re-questionnement, vais-je être capable d’être aussi en forme que pour le Praticien 1 en suivant un tel traitement de 6 mois? 1 énorme injection toutes les 3 semaines puis 1 injection chaque semaine pendant 9 semaines. Je m’appuie sur mes tous nouveaux apprentissages et mon expérience grandissante, les effets produits sur moi et sur de vrais cas pratiques que je reçois. Tout se déroule avec une facilité déconcertante. J‘intègre à présent l’hypnose dans mon quotidien de soins, comme un rituel, une religion et progressivement je l’adopte dans ma vie, comme quelque chose de vital, mon oxygène. L’hypnose, l‘alimentation cétogène et mes jeûnes de 3 jours répétitifs à chacune de mes chimio font un cocktail détonant de vitalité sur moi.

Le soutien indéfectible de mon entourage

Certains collègues de promo devenus mes amis sont enthousiasmés de voir ma mine rayonnante et mon regain d’énergie chaque matin. Forte de tout cet optimisme, je me spécialise en Hypnose Ericksonienne, il reste une place sur le module, je poursuis avec toujours ce sourire aux lèvres et cette assurance d’avoir un pouvoir de guérison et de pouvoir le transmettre, je rayonne de bonheur. Je suis en Praticien 2, lors d’une pause-déjeuner, face aux douleurs du cuir chevelu abîmé par la chimie. Pile 3 semaines après la première injection, comme annoncé je perds mes cheveux par poignées, le 1er jour de l’automne. Je me rassure en me disant que je suis en phase avec les saisons mais je subis d’atroces douleurs d’échauffement. Je profite d’une pause-déjeuner à l’école, pour aller au salon de perruques, situé à 800 m de mon école. Je fais un aller-retour express, avec ma perruque, je reviens la tête rasée pour plus de confort. Là encore l’hypnose sera mon soutien pour traverser cette nouvelle épreuve, assurément la plus douloureuse pour moi comme pour de nombreuses femmes.

L’année de la victoire

La fin d’année arrive, la date du second examen de passage Praticien 2 approche. La chimio me retire mes précieux neurones, je le sais et le constate. Comment vais-je retenir les 14 protocoles, les définitions…je dois les connaître par coeur. Je mets un temps fou à apprendre, à retenir, mais je finis par tout connaître sur le bout des doigts. J’apprends comme une forcenée tous les jours du matin au soir. A la maison, mon ado me pose qq soucis, le collège m’appelle, je fais face, et me replonge dans les révisions. Mes soeurs de combat, allitées et nauséeuses peinent à mettre un pied devant l’autre, nous suivons le même protocole à qq différences près. Tandis que je réalise qu’autour de moi, le protocole anéantit les femmes qui m’entourent, je me lève, me maquille et pars à mes cours en jeûnant. Je ne partage pas mes repas avec mes amis élèves, je suis céto, je me préserve des tentations, des restaurants. Les amis les plus proches me tiennent compagnie et se mettent à faire leur panier repas pour me rejoindre au bord de la Saône sur un banc, ma cousine, mon père, me rendent visite à la maison pour me soutenir. Je sens l’amour de tous et je m’accroche encore plus.

Ancrée dans le réel

Je réponds aux interrogations de mon entourage surpris de mon dynamisme et ma bonne humeur. Je #jeûne, je suis #céto, je fais ma chimio et je suis une formation, comment je fais? Le grand jour arrive, je négocie avec mon oncologue pour décaler l’injection et pouvoir passer mon examen d’hypnothérapeute éricksonienne. Je me revois en spectatrice face à ma feuille, j’écrirai sans relâche pendant 1h30 sur les 2h. J’aurai 18/20, je suis ravie. Mes premières séances se déroulent bien, mes tous premiers patients me rappellent pour me remercier, les résultats sont probants, ça a marché! J’accueille remerciements et je poursuis avec confiance et passion. L’hypnose fait partie de ma vie.


« Tout se trouve en vous. Ecoutez en-dedans de vous-même et suivez les Directives de ce Guide intérieur » -Sathya Sai-Baba

Site en cours de création, merci de votre compréhension...

Formation

Diplôme de Praticien en Hypnose Ericksonienne IFHE 2019 – Diplôme de Praticien en PNL 2019- Diplôme de Praticien en TSA (Thérapie Symbolique Avancée) 2020- Diplôme de Praticien en Hypnose Humaniste 2020

Présentation

Séances individuelles adulte- adolescents-enfants. Thérapie de couple-Thérapie familiale.

Séances

Les méthodes utilisées sont déterminées en fonction des besoins. Les séances durent entre 60 minutes et 90 minutes. L’hypnose fait partie des thérapies brèves. Chacun des problèmes à traiter nécessite entre 1 à 6 rendez-vous maximum.


Pour toute question, contactez-moi


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :